Climat: l’Arctique sans banquise en été, c’est inéluctable

On estime que la banquise arctique a perdu 50
% de son épaisseur et 50
% de sa superficie par rapport à la moyenne de 1970-2020
; soit trois-quarts de son volume en moins.
On estime que la banquise arctique a perdu 50 % de son épaisseur et 50 % de sa superficie par rapport à la moyenne de 1970-2020 ; soit trois-quarts de son volume en moins. - Photo News.

L’océan Arctique sans banquise, c’est très probablement avant 2050 et c’est inéluctable. C’est la conclusion d’une étude coordonnée par l’université de Hambourg et à laquelle ont participé 21 instituts de recherche du monde entier, dont le centre de recherches sur la Terre et le climat de l’UCLouvain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct