Bénédicte Linard: «Chaque événement culturel possible en regard des exigences sanitaires doit pouvoir exister»

Bénédicte Linard
: «
Si on veut permettre au secteur culturel de revivre, tout ce qui est possible doit pouvoir être mis en place, et on devra être très créatif en mettant en place des choses qu’on n’avait pas imaginé précédemment.
»
Bénédicte Linard : « Si on veut permettre au secteur culturel de revivre, tout ce qui est possible doit pouvoir être mis en place, et on devra être très créatif en mettant en place des choses qu’on n’avait pas imaginé précédemment. » - Mathieu Golinvaux.

Vous entamez cette semaine un second tour de consultations. Sur l’urgence ou sur le déconfinement ?

Les contacts sont permanents, et on commence à évoquer le déconfinement. Le secteur des bibliothèques s’est réuni vendredi et à nouveau ce lundi : elles imaginent comment reprendre petit à petit leurs activités. Mardi ce seront les arts vivants puis les centres d’expression et de créativité (CEC) et les pratiques artistiques en amateur. Mercredi, ce sont les musées et probablement les archives, jeudi les centres culturels, l’éducation permanente et les arts plastiques. Nous n’attendons pas les décisions du Conseil national de sécurité pour commencer à penser à la suite, et cela peut – je l’espère – alimenter en retour le CNS.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct