Ecoles: une rentrée partielle sous haute surveillance

Ecoles: une rentrée partielle sous haute surveillance
BELGA.

Tout le monde rentre ? Certainement pas ! À la grosse louche, seuls 15-20 % des élèves de 3 à 18 ans devraient reprendre un contact avec l’école dans les prochaines semaines. Un contact… pas un apprentissage à temps plein. Comment en serait-il autrement quand on sait que d’ici fin juin, par exemple, les sixièmes primaires ou les rhétos auront droit, à tout casser, à une douzaine de jours d’apprentissage. C’est la rançon du déconfinement à la belge, dont on sait que les experts sanitaires et pédagogiques ont longuement soupesé les tenants et aboutissants. Quoi qu’il en soit, cette reprise pose des questions logistiques dont on ne soupçonnait même pas l’existence début janvier. Elles pourrissent la vie des directions qui ne peuvent souvent compter que sur la débrouille et de bonnes volontés pour y faire face. Guide de la rentrée, en dix leçons.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct