Coronavirus: l’attente des binationaux coincés au Maroc se prolonge

Des binationaux néerlando-marocains ont atterri à l’aéroport de Schipol, aux Pays-Bas, en provenance de Casablanca, dans la nuit du 26 au 27 avril.
Des binationaux néerlando-marocains ont atterri à l’aéroport de Schipol, aux Pays-Bas, en provenance de Casablanca, dans la nuit du 26 au 27 avril. - EPA.

La patience des Belgo-Marocains bloqués au Maroc par la fermeture des frontières marocaines en raison du coronavirus est décidément mise à rude épreuve. Ils sont des milliers dans le cas, et leur sort est parfois dramatique puisque des familles sont séparées, des malades attendent leur traitement et des travailleurs risquent leur emploi.

Sur instruction des Affaires étrangères à Bruxelles qui avaient négocié avec le Maroc, l’ambassade belge à Rabat s’est évertuée à établir une liste de binationaux répondant aux critères exigés par Rabat. La liste – 1.700 personnes sur un total de 4.450 demandes - a été remise la semaine dernière aux Marocains mais ces derniers n’ont pas encore donné leur aval. Dès lors, aucun avion affrété par la Belgique n’a encore pu partir pour aller chercher les Belges coincés au royaume chérifien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct