Coronavirus: en France, la crainte d’une ébullition sociale

Des centaines de gilets jaunes manifestaient encore à Lille le 22 février dernier
: après la crise sanitaire, la France va-t-elle connaître un nouveau tsunami, social celui-là
?
Des centaines de gilets jaunes manifestaient encore à Lille le 22 février dernier : après la crise sanitaire, la France va-t-elle connaître un nouveau tsunami, social celui-là ? - Photo News.

C’est une crainte ouvertement exprimée par le ministre de l’Intérieur. « Des réseaux d’ultra-gauche et d’ultra-droite se préparent sur internet à la sortie du confinement », avertissait début avril Christophe Castaner. Des groupes radicalisés appellent à organiser un « jour d’après ». Leur objectif : fédérer les gilets jaunes et les blouses blanches. Un scénario catastrophe : on verrait à la fois l’épidémie repartir du fait des rassemblements et le pays plongé dans le chaos.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct