Les arts de la scène font front commun

«
Le secteur culturel est, dans l’ensemble de ses composantes, un secteur économiquement amputé à plus de 93
% de ses revenus habituels, par la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons», déplorent les auteurs du courrier.
« Le secteur culturel est, dans l’ensemble de ses composantes, un secteur économiquement amputé à plus de 93 % de ses revenus habituels, par la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons», déplorent les auteurs du courrier.

Depuis le début du confinement, le secteur culturel dans son ensemble voit l’avenir se profiler comme un véritable cataclysme. Jusqu’ici, beaucoup se sont exprimés en leur nom propre ou au nom de leur institution. Après les musées qui avaient présenté des arguments solides pour leur réouverture, ce sont les employeurs des arts de la scène, soit la quasi-totalité des théâtres professionnels de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui se sont réunis à plusieurs reprises. Résultat de ces réunions : une lettre à la ministre Linard pour rappeler leur situation mais aussi et surtout pour proposer un plan détaillé d’une reprise des activités.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct