Le front commun syndical appelle à régulariser temporairement les sans-papiers

«
Tout ce qu’on demande, c’est un peu de souplesse dans l’interprétation de la notion de circonstances exceptionnelles pour accorder une régularisation temporaire. Cette crise est une circonstance exceptionnelle
», insiste Anna Léonard, de la CSC.
« Tout ce qu’on demande, c’est un peu de souplesse dans l’interprétation de la notion de circonstances exceptionnelles pour accorder une régularisation temporaire. Cette crise est une circonstance exceptionnelle », insiste Anna Léonard, de la CSC. - Belga.

Une semaine après la manifestation sous les fenêtres du cabinet De Block, la pression s’accentue pour agir en faveur d’une régularisation des sans-papiers, particulièrement fragilisés par la crise sanitaire. Une note diffusée à tous les partis et aux responsables politiques du dossier appelle à accorder aux personnes sans papier un titre de séjour pour circonstances exceptionnelles liées à la crise du coronavirus. Outre les associations de défense des étrangers, le plaidoyer est porté par l’ensemble des syndicats du nord et du sud du pays : FGTB/ABVV, ACV, CSC et MOOC.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct