Les médias devront être moins dépendants de la pub

Pour Bénédicte Linard (Ecolo), la crise du Covid-19 serait l’occasion de «
faire bouger certaines lignes
».
Pour Bénédicte Linard (Ecolo), la crise du Covid-19 serait l’occasion de « faire bouger certaines lignes ». - Belga.

La mise en quarantaine forcée de l’activité économique a eu des effets collatéraux douloureux sur les entreprises médias. Paradoxalement, celles-ci n’ont jamais diffusé autant de contenus, attiré autant d’audience, voire vendu autant d’abonnements numériques pour certains. Mais la crise sanitaire les a surtout amputés d’une partie majeure de leurs recettes, celles issues de la publicité. Alors que la consommation est en berne, la plupart des annonceurs ont coupé purement et simplement dans leurs budgets de communication. Rien que pour l’ensemble de la presse quotidienne francophone, la perte dépasserait les 12 millions d’euros. Pour les magazines, elle atteint parfois 90 % de leur chiffre d’affaires. Quant à RTL, qui ne vit que de la pub, c’est plus ou moins la moitié de ses revenus qui disparaissent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct