Michel Onfray au «Soir»: «Les États détruits par Maastricht ne peuvent rien opposer à la pandémie»

Pour Michel Onfray, «
les États détruits par Maastricht ne peuvent rien opposer à la pandémie, pas plus que l’Europe qui a remplacé les États faillis sur leurs décombres.
»
Pour Michel Onfray, « les États détruits par Maastricht ne peuvent rien opposer à la pandémie, pas plus que l’Europe qui a remplacé les États faillis sur leurs décombres. » - Hatim Kaghat.

ENTRETIEN

Le philosophe Michel Onfray, qui se remet d’une grave maladie virale, a des mots durs sur l’état de précarité sanitaire de nos pays où « le marché doit faire la loi ».

Comment avez-vous vécu la crise sanitaire ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct