Déconfinement: les kayakistes pagaient dans l’incertitude

Pour la descente de la Lesse, de l’Ourthe ou de la Semois, il faudra encore attendre, sauf à posséder son propre kayak.
Pour la descente de la Lesse, de l’Ourthe ou de la Semois, il faudra encore attendre, sauf à posséder son propre kayak. - Roger Milutin.

Contrairement à ce qu’on aurait pu croire dans un premier temps, il n’y aura que très peu de kayaks sur les rivières wallonnes dans les jours qui viennent. Les vagues espoirs des loueurs, nés du dernier discours de la Première ministre Sophie Wilmès (MR) évoquant le kayak parmi les activités qui pourraient être rapidement autorisées, ont été rapidement noyés. Les seuls kayakistes qui seront autorisés sur les rivières wallonnes seront en effet les propriétaires de leur propre engin, confirme-t-on à l’administration wallonne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct