235 personnes pour le tracking à Bruxelles

235 personnes pour le tracking à Bruxelles
EPA

Du personnel des mutuelles participera au dispositif de traçage des contacts de patients contaminés au coronavirus, a indiqué dimanche le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron.

C’est ce lundi 4 mai que ce dispositif de « tracing » entre en phase de test, afin qu’il soit pleinement opérationnel le 11 mai, « véritable moment de départ du déconfinement progressif », selon le ministre Ecolo. Ce calendrier avait fait l’objet d’un accord en Conseil national de sécurité. Les entités fédérées du pays doivent développer leurs dispositifs de sorte qu’ils puissent interagir via une plate-forme fédérale. Le dispositif bruxellois vient de faire l’objet d’un accord en gouvernement.

Il sera composé d’un call center de 170 collaborateurs ainsi que d’une équipe de terrain de 65 personnes pour joindre les personnes qui n’auraient pu être contactées par téléphone, détaille le ministre dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct