Au Portugal, l’humilité a été un atout pour lutter contre le coronavirus

A Lisbonne, un 1
er 
mai fêté dans le respect des distances. © Afp.
A Lisbonne, un 1 er mai fêté dans le respect des distances. © Afp.

Il était un petit pays, confiné à la pointe occidentale de l’Europe, que le coronavirus semblait épargner plus que les autres. Que son voisin espagnol, surtout. Les médias ont largement conté l’histoire, pour tenter de percer le « mystère » portugais, l’ériger en « modèle » ou prétendre au « miracle ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct