Le traçage en mode mineur dès ce lundi avec le 11 mai comme véritable objectif

Contrairement à d’autres pays (ici en Norvège), l’application pour smartphones est écartée au profit d’un traçage humain à partir de « call centers ».
Contrairement à d’autres pays (ici en Norvège), l’application pour smartphones est écartée au profit d’un traçage humain à partir de « call centers ». - AFP.

Les tests et le traçage sont les deux visages d’une même ambition : pour circonscrire la maladie, il faut briser les chaînes de transmission du coronavirus. Avant de tracer, il faut tester ; après le traçage, il s’agira d’être en mesure de tester d’autres personnes infectées. Le traçage ou « suivi des contacts » d’un malade est une des conditions de la réussite du déconfinement. Or un constat s’impose : le dispositif ne tournera pas à plein régime ce 4 mai.

La Wallonie évoque une « première phase » à ce stade, la seconde étant annoncée pour « la mi-mai ». Bruxelles et la Flandre parlent de « phase de test » à compter de ce lundi et de régime de croisière pour le 11 mai, date prévue pour la réouverture des commerces.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct