Le basket attend une perspective

Dernier match disputé en Belgique, la finale de la Coupe avait enflammé Forest National
: le basket est un sport spectacle qui ne s'imagine pas sans public dans les salles... @Virginie Lefour/Belga.
Dernier match disputé en Belgique, la finale de la Coupe avait enflammé Forest National : le basket est un sport spectacle qui ne s'imagine pas sans public dans les salles... @Virginie Lefour/Belga.

La vie continue : on envisage l’équipe », confie Marie De Clerck, la directrice générale d’Ostende. « Le Dôme est à l’arrêt et tout le monde au chômage », explique Eric Schonbrodt, son homologue à Charleroi. « Tant qu’il existe un espoir de reprise, je ne suis ni plus ni moins inquiet qu’avant », confie le directeur général de la Ligue, Wim Van de Keere. « Le plus dur, c’est l’incertitude », estime le manager de Mons, Thierry Wilquin. « Le dynamisme requis pour stimuler un produit déjà fragilisé a été rompu et on se dirige vers une grave récession », s’inquiète André De Kandelaer, le président du Brussels… Le basket belge fut le premier sport collectif à décréter l’arrêt définitif de la saison. Au lendemain de la finale de la Coupe remportée par Anvers à Forest National, Ostende était désigné champion et le classement figé pour établir les qualifiés européens. « Depuis, le basket n’existe plus », résume Arthur Goethals, le président de la Ligue. Et tout le microcosme attend.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct