Dans une semaine, il faudra être parfait, sinon...

BELGA/MAARTEN WEYNANTS
BELGA/MAARTEN WEYNANTS - BELGA/MAARTEN WEYNANTS

Une semaine. Les différentes autorités en charge du déconfinement en Belgique ont encore une semaine – trois ou quatre jours en réalité - pour que les paramètres nécessaires (masques mais surtout tracing et testing) pour entrer « vraiment » dans le déconfinement soient au vert. Les gouvernants ont doublement intérêt à ce que ce soit le cas s’ils veulent obtenir le « go » des experts pour la phase 1b qui démarre le 11 mai.

Primo, parce que c’est le politique qui a décidé de donner la priorité à l’ouverture des commerces ce jour-là contre l’avis des experts et secundo, parce qu’ils se sont assis sur la volonté expresse des scientifiques de laisser un intervalle de deux semaines entre les phases de déconfinement, soit le laps de temps exigé pour vérifier l’impact du retour à la vraie vie sur la contamination. (Pour rappel en France, le délai adopté par le gouvernement est de trois semaines).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct