Thierry Boutsen: «Le sport auto devra s’adapter pour survivre»

Dans le hall d'entrée de son bureau monégasque, la Williams-Renault avec laquelle Thierry Boutsen s'est distingué en 1989 et 1990. @News
Dans le hall d'entrée de son bureau monégasque, la Williams-Renault avec laquelle Thierry Boutsen s'est distingué en 1989 et 1990. @News

Victime d’un très grave accident aux 24 Heures du Mans 1999 qui l’a écarté définitivement des circuits, notre compatriote a mis du temps à recouvrer toute sa mobilité. Sportif dans l’âme, battant depuis toujours, le Belge de Monaco mène ses affaires à 100 à l’heure et jette un regard lucide sur ce sport qui fut aussi son métier pendant plus de deux décennies.

Thierry, il paraît que le confinement à Monaco était très strict jusqu’au week-end dernier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct