Bonne volonté et système D : face à la reprise, la justice s’organise

Les salles d’audience vont à nouveau être occupées, mais souconditions strictes.
Les salles d’audience vont à nouveau être occupées, mais souconditions strictes. - Thomas Van Ass.

Au civil, « juste le temps de la crise », ont bien insisté les avocats et magistrats, on a travaillé à partir d’échanges de conclusions, by-passant la procédure orale ; en correctionnelle, on a traité les dossiers détenus uniquement, soit 20 à 25 pourcents des dossiers, avec des prévenus souvent représentés par leur avocat. En justice de paix, certains propriétaires dépités doivent attendre patiemment la reprise pour ce qui concerne les loyers non payés… Vient désormais l’heure du « déconfinement » de la justice, pour lequel les différents chefs de corps ont, de tous les côtés de la Belgique, adopté des mesures pour reprendre le travail sans négliger la sécurité. Il a fallu, faute de moyens, faire parfois preuve d’ingéniosité…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct