Carnet de bord de l’intensiviste: «Nous nous préparons à fonctionner avec une sous-unité sans patient»

Dr Sabrina Joachim
: «
Voir partir certains infirmiers qui nous ont aidés, c’est un grand déchirement.
»
Dr Sabrina Joachim : « Voir partir certains infirmiers qui nous ont aidés, c’est un grand déchirement. » - Marc Trippaerts.

Ce lundi soir, il nous restait douze patients Covid, sur une capacité de 24 lits pour la salle de réanimation où je travaille. Dès demain mardi, nous nous préparons dès lors à fonctionner avec une sous-unité (6 lits) sans patient Covid, et à la laisser en stand-by durant une semaine environ. Si l’exercice est concluant, nous envisagerons de décontaminer durablement cette sous-unité.

Nous avons réparti les 12 patients actuels non pas sur deux mais sur les trois sous-unités restantes (18 lits) pour une double raison : tout d’abord, afin de mieux répartir la charge de travail entre les infirmiers. Les malades du coronavirus sont des patients plus lourds que ceux qu’on a l’habitude de voir dans le service – certains demeurent des cas sévères –, et le processus d’habillage-déshabillage du personnel soignant est une charge supplémentaire. En mobilisant trois sous-services au lieu de deux, cela donne une clé de répartition du travail infirmier plus confortable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct