Le «prosumer», cet électron qui fait perdre la raison aux partis wallons

Le «prosumer», cet électron qui fait perdre la raison aux partis wallons
Bruno D’Alimonte

Signe du changement de moment : on déconfine aussi l’éditorial. Pour la première fois depuis six semaines, il va y être en effet question d’autre chose que de la crise du corona. C’est en soi comme une trouée dans le ciel, l’impression que la vie « normale » reprend un peu ses droits et sa place.

Le sujet qui vaut qu’on déconfine ? Un dossier qui empoisonne les rangs politiques wallons, et pousse des partis et un gouvernement englués dans un jeu inextricable de promesses, de chantage et d’expiations, à déjuger le pouvoir judiciaire et à bafouer les prérogatives d’un régulateur indépendant. Nous avons nommé le dossier « prosumers », soit, pour ceux qui l’ignoreraient encore, les détenteurs de panneaux photovoltaïques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct