La kora de Lubiana: une belle promesse

La kora de Lubiana: une belle promesse
Nicolas Wagner

L’histoire de Lubiana Kepaou pourrait servir de leçon ou de modèle à de nombreuses jeunes filles rêvant de « faire chanteuse ». À 17 ans, la petite Lubiana, papa camerounais, maman (violoniste) belge, termine ses études secondaires et compte entrer au Conservatoire car depuis l’âge de 5 ans, elle ne fait que chanter à la maison. À 8 ans, c’est l’académie, le piano puis le saxophone car elle adore le jazz.

Et puis arrive la première saison belge de « The Voice », l’émission à laquelle elle participe en 2011 : «  À l’époque, on ne savait pas très bien ce que c’était, se souvient Lubiana. Aujourd’hui, les candidats sont plus conscients, ils savent dans quoi ils se lancent. Moi, je composais un peu mais je ne savais même pas que je devais choisir un coach. Avec le recul, je me rends compte à quel point j’étais innocente. J’ai l’impression que cette expérience ne m’appartient plus. J’ai vécu tellement de choses depuis… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct