Que va devenir le télétravail après la crise ?

Shutterstock
Shutterstock

Sylvie en est convaincue, après cette période de confinement, elle va demander à son employeur un ou deux jours de télétravail par semaine. Pas de trajets, une meilleure organisation quotidienne, avec ce nouveau fonctionnement, elle est plus détendue. Pour l’instant, expérience réussie donc pour cette employée d’un cabinet d’avocats qui n’avait jamais vraiment pris le temps de considérer la chose avant la crise. Mais pour d’autres, gérer les réunions dans la cuisine avec de jeunes enfants dans les pattes et un réseau internet qui rame n’a rien de réjouissant. Que va donc devenir le télétravail après la crise ? Va-t-il se généraliser ou au contraire être rangé au placard ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct