Le Brussels Jazz Orchestra orchestre le monde en ligne

Comme dit Herbie Hancock, « le jazz, c’est la musique de l’inclusion ». Et John McLaughlin ajoute : « Le jazz, c’est le passeport pour la tolérance et la liberté. » Le Brussels Jazz Orchestra, un des big bands de jazz les plus célébrés dans le monde (on dit BJO), a voulu aussi profiter du pouvoir de la musique pour partager de l’amour et de l’amitié le temps d’une chanson.

Cette chanson, c’est Someday we’ll be free, de Donny Hathaway, sortie en 1973, qu’il avait écrite pour se libérer de ses problèmes mentaux. Aretha Franklin en avait fait une version superbe dans le film de Spike Lee Malcolm X, si bien qu’elle est devenue une des chansons phares du mouvement des droits civiques. Ce morceau avait été repris aussi par le BJO dans leur album avec la chanteuse sud-africaine Tutu Puoane We have a dream. Et le BJO a proposé de partager ce morceau avec les musiciens, pros et amateurs, du monde entier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct