Les effets sur les enfants d’une longue privation scolaire

La soupe était distribuée dans les écoles. Il fallait nourrir les corps et les cerveaux.
La soupe était distribuée dans les écoles. Il fallait nourrir les corps et les cerveaux. - DR

Quels sont les effets d’une longue interruption scolaire ? Un regard sur les grandes privations d’écoles dans le passé permet d’être relativement rassuré quant au rattrapage pédagogique qui est et sera entrepris après la reprise graduelle des cours à partir du 18 mai.

Régis Dohogne (CSC-Enseignement) qui fut des leaders des grandes grèves de 1990 et 1996 estime « qu’en considérant une scolarité complète, l’impact n’a été que de 0,15 %. On ne peut pas dire qu’une génération fut sacrifiée ». Il relève que « les enseignants sont capables de distinguer l’essentiel de l’accessoire » et de sans doute accorder plus de temps de rattrapage aux apprentissages plutôt qu’aux évaluations qui sont chronophages.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct