Des processus qui manquent de transparence

Afin de connaître l’état de l’approvisionnement en masques – indispensables hier aux intervenants de première ligne, conseillés aujourd’hui à toute la population –, Le Soir a envoyé des questions détaillées – et insistantes – au gouvernement fédéral (les cabinets de la Première ministre et celui de Philippe De Backer), à la Région bruxelloise (son président Rudi Vervoort et le ministre Alain Maron) et à la Région wallonne (les cabinets de son président Elio Di Rupo et celui de sa ministre de la Santé Christie Morreale).

La Région wallonne a été la plus diserte, partageant sans hésitation la liste de ses fournisseurs, les prix payés pour chaque commande, les dates d’envoi et, quand c’était possible, de réception. Le détail de ces livraisons (le nombre de masques constituant chaque lot reçu) ne nous a par contre pas été communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct