Déconfinement: doit-on craindre un rush dans les magasins le 11 mai?

Les syndicats redoutent une ruée de consommateurs comparable à celle qu’ont connue les magasins de bricolages et les jardineries le samedi 18 avril. © Belga.
Les syndicats redoutent une ruée de consommateurs comparable à celle qu’ont connue les magasins de bricolages et les jardineries le samedi 18 avril. © Belga.

Rush de clients ou visites timides de chalands ? Telle est la question que se posent toutes les parties prenantes du commerce, à une poignée de jours de la réouverture autorisée des magasins non-alimentaires. C’est en principe pour lundi prochain, le 11 mai. Bien qu’ils ne disposent pas d’éléments objectifs pour étayer cette crainte, les syndicats redoutent une ruée de consommateurs comparable à celle qu’ont connue les merceries ce lundi 4 mai, ainsi que les magasins de bricolages et les jardineries le samedi 18 avril. « Le personnel va à la fois devoir appliquer des procédures lourdes de désinfection et gérer des files de clients qui pourraient se montrer agressifs », résume Delphine Latawiec, responsable du secteur commerce à la CNE, tout en pointant « le relâchement de la distanciation sociale dans les supermarchés ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct