Un circassien sachant circasser sans son matos de cirque

Voici Lola Ruiz dans « Les filles du 2 e » de la compagnie Lady Cocktail. Privée de voltige, la spécialiste du trapèze ballant trouve des astuces pour garder la forme.
Voici Lola Ruiz dans « Les filles du 2 e » de la compagnie Lady Cocktail. Privée de voltige, la spécialiste du trapèze ballant trouve des astuces pour garder la forme. - D.R.

Dans le monde du cirque, la crise sanitaire a un double effet kiss cool – pas cool du tout ! Non seulement, les artistes voient leurs représentations et résidences de création annulées, au moins jusqu’à la fin de l’été, mais le confinement les éloigne en plus des espaces d’entraînement. Et ceci aussi peut devenir une catastrophe pour des corps exigeant un exercice permanent afin de maintenir force, souplesse et technique.

En danse classique, autre discipline physiquement rigoriste, on a coutume de dire qu’un jour d’entraînement perdu équivaut à deux jours de travail pour se rattraper. Imaginez dès lors le préjudice quand le corps est forcé de s’arrêter plus de deux mois, comme c’est le cas pour de nombreux circassiens actuellement ? Inconcevable, pour certains, qui déploient par conséquent des trésors d’inventivité pour continuer de pratiquer leur spécialité à la maison.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct