Les Etats-Unis expulsent les migrants mexicains au mépris des règles sanitaires

«
N’entrez pas dans le río Bravo
»
: une photo qui se passe de tout commentaire.
« N’entrez pas dans le río Bravo » : une photo qui se passe de tout commentaire. - Reuters

Ce matin, la police des frontières américaine a ramené plusieurs groupes de migrants vers le Mexique, à quelques kilomètres plus au sud. Dans l’obscurité de la nuit, ils ont traversé le río Bravo, sont passés par un canal les bras levés, pour éviter que leur téléphone portable ne prenne l’eau, et ont couru vers McAllen entre broussailles et fils barbelés, mais ont fini par se faire repérer. Ils arrivent trempés et de la boue jusqu’aux oreilles, au sens propre du terme. Les uns après les autres, ils se voient pointer une espèce de pistolet sur le front, et un point rouge apparaît : ils n’ont pas de fièvre. Toux ? Maux de tête ? Grelottant de froid, ils écoutent le petit discours des policiers sur les risques du coronavirus. Les personnes asymptomatiques peuvent être contagieuses sans le savoir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct