Une récession «historique» en Belgique cette année

La chute de 7,2% du PIB s'explique notamment par la forte baisse de la consommation des ménages, entravée par les mesures restrictives mises en place pour lutter contre la pandémie.
La chute de 7,2% du PIB s'explique notamment par la forte baisse de la consommation des ménages, entravée par les mesures restrictives mises en place pour lutter contre la pandémie. - Photo News.

La Commission européenne a publié ce mercredi ses « prévisions économiques de printemps ». Il s’agit plutôt d’un scénario optimiste, basé sur l’hypothèse d’une levée graduelle des mesures de confinement et d’un rebond de l’économie dès le troisième trimestre. On exclut donc en particulier une seconde vague de propagation du virus qui se traduirait par une nouvelle imposition de mesures strictes de confinement plus tard dans l’année.

Malgré tout, le choc sera rude pour la Belgique, comme pour ses partenaires européens. Cette année, le PIB en volume chuterait ainsi de 7,2 % – un recul légèrement moins marqué que pour l’ensemble de la zone euro (-7,7 %). L’an prochain, l’activité rebondirait de 6,7 % ; la dynamique serait donc plus musclée que pour la moyenne de nos partenaires de l’union monétaire (6,3 %).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct