Conseil national de sécurité: les boulettes que Sophie Wilmès n’a plus faites

La Première ministre a retrouvé ses accents humains.
La Première ministre a retrouvé ses accents humains. - Photo News.

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage. Sophie Wilmès et ses acolytes du Conseil national de sécurité (CNS) ont manifestement intégré l’adage. Le dernier CNS, où le déconfinement avait été annoncé il y a 10 jours, avait pris des allures de désastre. Après la remontrance médiatique, Sophie Wilmès et ses équipes avaient accusé le coup. Et ont juré, et pas trop tard, qu’on ne les y prendrait plus. Pour l’acte II du déconfinement, annoncé mercredi en début d’après-midi, les acteurs, Première ministre et ministres-présidents, étaient méconnaissables.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct