Phil Hogan, commissaire européen: «Nous avons besoin de davantage d’accords de libre-échange!»

Phil Hogan.
Phil Hogan. - Mathieu Golinvaux.

Pour sortir de la grande dépression qui s’annonce et « rebondir », on aura besoin de plus de libre-échange, pas de moins. L’heure n’est surtout pas à la « déglobalisation », quelles que soient les responsabilités attribuées ici ou là à l’interconnexion planétaire dans la diffusion de la pandémie ou les vulnérabilités observées dans la course éperdue aux masques – par exemple. Tel est le credo de la Commission européenne, martelé par le commissaire Hogan, lors d’un entretien mercredi après-midi par téléconférence avec un petit groupe de journalistes. L’Irlandais, en charge du commerce international au sein de l’équipe von der Leyen (une compétence que les Etats membres ont entièrement confiée à la Commission), affirme cependant qu’il faudrait « rapatrier » en Europe des « secteurs vulnérables, comme la santé ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct