Protester en temps de crise sanitaire, ce n’est pas du petit-lait

600
kilos de poudre de lait ont été épandus sur une prairie de la Ferme des Cinq Epines, à Hennuyères (Braine-le-Comte).
600 kilos de poudre de lait ont été épandus sur une prairie de la Ferme des Cinq Epines, à Hennuyères (Braine-le-Comte). - Photo News.

En dehors de la période de confinement, ils en sont certains, les producteurs de lait auraient pu mobiliser des centaines de tracteurs pour faire remonter leurs revendications jusqu’à Bruxelles. A défaut de pouvoir manifester leur colère, en nombre et bruyamment, au pied des institutions européennes, ce jeudi, deux producteurs wallons ont convié la presse à assister, « dans le respect des règles sanitaires “Covid-19”  », à l’épandage de 600 kilos de poudre de lait sur une prairie de la Ferme des Cinq Epines, propriété d’Yvon Deknudt à Hennuyères (Braine-le-Comte). De telles opérations symboliques étaient également organisées en Flandre, mais aussi en Allemagne, en France, au Danemark, en Italie ou encore en Lituanie, tous pays membres du European Milk Board (EMB), qui réunit une vingtaine d’organisations dans 16 pays européens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct