Les bourgmestres s’opposeront-ils au huis clos?

Il incombe aux villes et communes de veiller à la bonne tenue et à la sécurité lors des matches. L’accueil de la tenue de rencontres de foot, même à huis clos, en août n’est pas le même partout. « Nous mesurons les difficultés que les clubs rencontrent et nous ferons ce qui est bon pour le Standard », insiste Willy Demeyer (PS), le bourgmestre de Liège. « Nous nous accommoderons donc du huis clos. J’en ai déjà discuté avec le Chef de corps et le dialogue avec la direction du Standard est bon. Nous aviserons donc en temps voulu mais nous avons beaucoup économisé par rapport à la mobilisation policière avec l’annulation des playoffs, qui comportait en plus des matches à risques (NDLR : notamment Charleroi) qui nécessitent une présence renforcée. D’autant que je pense qu’un match à huis clos permet d’avoir des effectifs policiers réduits. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct