Andrea Ammon: «Il faut surveiller l’impact du déconfinement»

«
Vivre le coronavirus, comme épidémiologiste, donne beaucoup à réfléchir
», constate Andrea Ammon.
« Vivre le coronavirus, comme épidémiologiste, donne beaucoup à réfléchir », constate Andrea Ammon. - D.R.

Entretien

Dans les bâtiments de l’ECDC – European Centre for Disease Prevention and Control –, situés en banlieue de Stockholm, les 280 employés sont sur la brèche. Cette agence européenne, dirigée par l’Allemande Andrea Ammon, épidémiologiste venue du Koch-Institute de Berlin, est chargée de surveiller plus de cinquante maladies transmissibles à travers le monde. Mais le coronavirus, depuis janvier, est évidemment au centre de ses attentions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct