«Le Parlement européen doit entendre les applaudissements de 20 heures»

«Le Parlement européen doit entendre les applaudissements de 20 heures»
Belga

Chaque soir à 20h, l’hommage à nos soignantes et soignants, engagés avec courage et détermination au service du bien commun, résonne par-delà les frontières. Les fenêtres s’ouvrent et les applaudissements claquent, composant un même hymne sur l’ensemble du continent. En première ligne face à cette pandémie, parfois mal protégés, ces héros du quotidien auront eux-mêmes payé un lourd tribut, que nous n’oublierons pas.

Solidaires entre eux, court-circuitant parfois les États et l’Europe, mettant à profit les réseaux sociaux et les moyens de communication modernes, Italiens, Espagnols, Français, Allemands, Portugais… ont appris les uns des autres, mutualisé leurs expériences, confronté leurs pratiques, fédérés autour d’un seul et même objectif : vaincre ce virus !

Nous, signataires de ce texte, sommes à la fois élus au Parlement européen et professionnels de santé : plus que d’autres, nous savions que, malgré les difficultés, l’engagement de nos collègues sur le terrain serait sans faille ; plus que d’autres, nous avons souffert de notre impuissance à les soutenir et les aider dans notre rôle de responsables politiques.

La pandémie a révélé non seulement les insuffisances de nos systèmes de soins nationaux, mais également l’absence d’action européenne coordonnée en matière de santé publique.

Manque de réactivité

Si la santé reste pour l’essentiel une compétence des États membres, l’Europe a fini par réagir, tant au plan sanitaire qu’au niveau économique pour contribuer à endiguer l’épidémie et à en amortir les conséquences à travers des mesures inédites. Mais cela ne peut suffire.

Face à une menace pourtant transnationale, grandissante depuis plusieurs mois, l’Europe a donné le sentiment aux citoyens d’un manque d’anticipation, de coordination et de protection. Guerre des masques, appels à l’aide restés dans un premier temps lettre morte, rétention de matériel, stratégies de confinement divergentes, fermetures de frontières unilatérales… Autant d’entailles faites au pacte européen qui nous lie et aux valeurs qui en sont le socle.

Tirer les leçons

De tout cela, il nous faut tirer les leçons. L’Europe s’est constituée pour être un continent de paix : elle doit aujourd’hui prolonger ce dessein originel en étant un continent qui protège tous les citoyens. Face aux virus qui nous menaceront à l’avenir, l’interventionnisme européen doit être le premier des vaccins, capable de prévenir et de contenir les crises sanitaires du futur. La lutte contre l’impact du vieillissement de la population et des maladies neurodégénératives, l’inclusion du handicap physique et mental, par exemple, sont parmi les premiers défis auxquels nos sociétés devront faire face et ces défis n’ont pas de frontières.

Créer une instance dédiée à la santé et à la solidarité

Parce que ces enjeux n’ont pas de frontières et pour répondre aux attentes des citoyens, le Parlement européen doit inscrire la santé et la solidarité au cœur de ses priorités avec la création d’une instance dédiée. Peu importe le nom et la forme de cette structure : ce qui compte, c’est de lui donner les moyens de mener son action de façon autonome, visible et permanente.

Il lui reviendra non seulement d’incarner une solidarité et souveraineté sanitaire européennes mais aussi de réfléchir concrètement aux dispositifs permettant d’apporter une réponse communautaire aux grands défis de santé publique. En lien étroit avec tous les acteurs de la santé, cette instance parlementaire pourra avoir un rôle de coordination en cas de nécessité, forte d’une expertise, d’une agilité et d’une capacité de réaction à la mesure des enjeux. Elle aura ainsi à formuler rapidement des recommandations en matière de gouvernance sanitaire – refonte et coordination des agences européennes –, de coopération transfrontalière – transferts de patients, circulation de matériel médical –, de relocalisation de la production des biens médicaux essentiels et de leurs achats groupés – équipements de protection, dispositifs médicaux, principes actifs, médicaments, sans esquiver la question du « juste » prix –, et enfin promouvoir la recherche commune et la coordination pour le développement de nouveaux traitements ou vaccins. Si ces derniers sont développés dans un pays tiers, l’Europe doit s’assurer qu’ils soient disponibles pour ses citoyens.

Saisir l’opportunité de progresser

Cette crise, par son ampleur, par le traumatisme qu’elle constitue, doit être l’occasion d’un sursaut et l’opportunité d’un progrès pour l’avenir de notre continent. Face à cette pandémie inédite, les gouvernants, partout dans le monde, ont fait de la santé de leurs peuples une priorité intangible. Cette conscience universelle, qui place la vie au-dessus de tout, est une arme puissante pour dessiner les contours d’un avenir meilleur.

Nous, soignants et députés représentants des peuples européens, nous devons à nos collègues et à nos concitoyens davantage que de beaux discours : il nous revient de faire vivre concrètement la solidarité et la coopération sanitaire nécessaires à leur juste protection, en leur donnant une place et une visibilité nouvelles au Parlement européen.

Nos soignantes et soignants sont le visage de cette Europe renaissante. À nous désormais de donner corps à cette dernière.

*Signataires :

Chrysoula Zacharopoulou, Vice-Présidente de la Commission du développement, chirurgienne gynécologue, Renew Europe, France ; Petra De Sutter, Présidente de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO), gynécologue, Groupe des Verts/Alliance libre européenne (Verts/ALE), Belgique ; Bartosz Arłukowicz, Ancien ministre de la santé, pédiatre, Parti populaire européen (PPE), Pologne ; Pietro Bartolo, Vice-président de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE), gynécologue, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Italie ; José Ramon Bauzá Díaz, pharmacien, Renew Europe, Espagne ; Biljana Borzan, Vice-Présidente S&D, médecin du travail et du sport, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Croatie ; Cristian-Silviu Bușoi, Président de la Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie (ITRE), médecin, Parti populaire européen (PPE), Roumanie ; Sara Cerdas, médecin, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Portugal ; Tudor Ciuhodaru, médecin, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Roumanie ; Katalin Cseh, Vice-Présidente Groupe Renew Europe, Docteur en obstétrique et gynécologie, Renew Europe, Hongrie ; Helmut Geuking, chef-infirmier, Conservateurs et réformistes européens (CRE), Allemagne ; Nicolás González Casares, infirmier, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Espagne ; Rasa Juknevičienė, médecin, Parti populaire européen (PPE), Lituanie ; Ewa Kopacz, Vice-Présidente du Parlement européen, pédiatre, Parti populaire européen (PPE), Pologne ; Stelios Kympouropoulos, psychiatre et sexologue, Parti populaire européen (PPE), Grèce ; Peter Liese, médecin, Parti populaire européen (PPE), Allemagne ; Juozas Olekas, Ancien ministre de la santé, chirurgien, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Lituanie ; Jutta Paulus, pharmacien, Groupe des Verts/Alliance libre européenne (Verts/ALE), Allemagne ; Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologiste, Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/GNL), France ; Manuel Pizarro, médecin, Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), Portugal ; Dominique Riquet, Vice-président du Groupe Renew Europe, chirurgien urologue, Renew Europe, France.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    7,5€/mois
    pendant 6 mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Forum