Les confidences de Patrick Lefevere, patron de Deceuninck-Quick Step: «Je ne pensais pas que le vélo me manquerait autant»

Les confidences de Patrick Lefevere, patron de Deceuninck-Quick Step: «Je ne pensais pas que le vélo me manquerait autant»
Dominique Duchesnes

Patrick Lefevere, le confinement a donc été difficile ?

Je ne vais pas me plaindre dès lors qu’au niveau de la santé pour mes proches et pour moi, tout se passe bien. Mais qu’est-ce que je m’ennuie ! Une petite sortie à vélo, quelques mails, la lecture des journaux, quelques coups de téléphone et puis c’est le vide. Je n’avais pas l’habitude d’être présent à la maison aussi longtemps. Vivement que les courses reprennent car je ne pensais pas que le vélo pouvait me manquer autant !

Voilà pour la confession, peu surprenante du reste. Précisément, le calendrier remodelé, tout frais, cela devait vous rendre le moral !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct