Les frontières externes de l’UE devraient rester quasi-fermées jusqu’au 15 juin

Les frontières externes de l’UE devraient rester quasi-fermées jusqu’au 15 juin
Reuters

La Commission européenne a recommandé vendredi aux Etats membres de la zone Schengen et aux Etats associés de maintenir pour un mois de plus, jusqu’au 15 juin, la quasi-fermeture des frontières externes de l’UE.

Cette restriction des voyages jugés « non-essentiels » vers le territoire de l’Union avait initialement été décidée à la mi-mars, dans une tentative de limiter la propagation du coronavirus. Elle avait ensuite été prolongée jusqu’à la mi-mai.

Tous les Etats Schengen et associés, à l’exception de l’Irlande, avaient embrayé, prenant les dispositions à l’échelle nationale pour limiter les entrées depuis les pays extérieurs à l’UE au strict nécessaire (rapatriements, personnel médical et scientifique, diplomates, etc), selon la Commission.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct