Gafam: le casse du siècle

L’utilisation des «
solutions
» de videoconférence( Zoom, Teams...) a explosé avec l’extension du télétravail. Les artistes s’en sont aussi emparés. © Reuters
L’utilisation des « solutions » de videoconférence( Zoom, Teams...) a explosé avec l’extension du télétravail. Les artistes s’en sont aussi emparés. © Reuters

En 2017, selon le classement annuel établi par le site Glassdoor, l’entreprise la plus « cool » pour les cadres américains s’appelait Facebook. En 2019, elle dégringolait à la 23e place. Les scandales sur les usages frauduleux de nos données personnelles avaient solidement écorné l’image des stars de la Silicon Valley des années 2010. À commencer par les Gafam, acronyme de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Le désamour du consommateur amorçait même, disait-on, un « techclash » (« retour de bâton »). Pour allumer la mèche : des Etats, bien décidés à taxer, réguler, contrôler. Voire démanteler.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct