Ecole fondamentale de la Région bruxelloise: «Nous sommes noyés, les directions ne dorment plus»

Oui, les moyens techniques sont là. Oui, les enseignants sont motivés. Oui, le personnel aide à tout mettre en place. Pourtant, à une semaine de la rentrée, Dominique Verlinden, directeur d’une école fondamentale communale de la Région bruxelloise n’est guère serein. « Je ressens à la fois une grande fatigue morale et intellectuelle. Nous sommes obligés de mettre en place une organisation dont je considère qu’elle est vraiment peu cohérente sur le plan pédagogique avec des conséquences en termes psychologiques… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct