Lettre d’Europe: comment les nationalistes polonais se servent de la crise pour consolider leur pouvoir

Le chef du PiS, Jaroslaw Kaczynski, au Parlement, le 7 mai dernier
: une succession d’entorses à la démocratie...
Le chef du PiS, Jaroslaw Kaczynski, au Parlement, le 7 mai dernier : une succession d’entorses à la démocratie... - AFP.

Désormais, en Pologne, il ne faut pas seulement protéger les personnes âgées du coronavirus. Il faut aussi protéger la démocratie. Sans quoi elle pourrait bien succomber à cette épidémie.

Heureusement, les médecins polonais n’ont pas encore été confrontés aux dilemmes dramatiques qui se sont posés à leurs confrères du sud de l’Europe – parmi les patients atteints du Covid-19, lesquels brancher à un respirateur, lesquels laisser mourir.

Chez nous, le virus fait des ravages et dans de nombreuses villes, les médecins et infirmiers sont à bout de forces, les équipements de protection font défaut et ceux récupérés par le gouvernement n’avaient pas toujours les certificats requis. Les maisons de retraite, où il est arrivé que des soignants abandonnent les résidents, ont été frappées de plein fouet ; le virus fait maintenant rage parmi les mineurs de Haute-Silésie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct