Les Suédois vivent cette crise autrement: «Je ne crois pas au confinement»

A Monaco, Thomas Johansson, son épouse Gisella et leurs enfants, Lucas, 13 ans, et Céline, 11 ans, doivent suivre les règles du confinement comme tout le monde. Et ces règles sont même plus strictes qu’en Belgique, puisqu’une seule heure de jogging, à proximité du domicile, est seulement permise par jour (ceci, avant un premier « relâchement » des mesures, dès ce lundi). Un confinement mis en place par la majorité des gouvernements, sauf en Suède où des principes de précaution existent, mais aucune restriction n’est imposée. « Il y a une chose très importante que vous devez comprendre à propos des Suédois, c’est qu’ils ont une confiance énorme en leur gouvernement », explique Thomas Johansson (45 ans), originaire de Linköping.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct