Crise sanitaire: une hausse de 30% des demandes d’aide sociale attendue d’ici juin

La crise du Covid-19 aura un impact social évident, et les Restos du cœur ne sont pas près de fermer leurs portes.
La crise du Covid-19 aura un impact social évident, et les Restos du cœur ne sont pas près de fermer leurs portes. - Pierre-Yves Thienpont.

La crise sanitaire donne des signes d’affaiblissement, mais la crise sociale, hélas, se profile. Pour mesurer l’impact attendu de celle-ci, le ministre de l’Intégration sociale, Denis Ducarme (MR), a demandé une évaluation à ses services. Il s’avère que les demandes d’aide complémentaire devraient connaître une hausse de 30 % pour les mois d’avril, mai et juin. « Nous avons dès lors déjà débloqué ce week-end un montant de 15 millions d’euros, qui correspond à cette hausse de 30 % », dit Denis Ducarme, qui n’exclut pas une nouvelle intervention fédérale si la tendance négative devait se renforcer. L’aide complémentaire est destinée aux personnes qui disposent déjà d’un revenu, ou d’un revenu de remplacement (chômage, pension), mais qui font face à des difficultés temporaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct