Crise du coronavirus: «Les communes ont prouvé toute leur utilité»

Pour Maxime Daye (MR), président de l’Union des villes et communes de Wallonie, «
la Région wallonne nous a fait confiance pendant la crise. C’est une belle reconnaissance pour l’autonomie communale.
»
Pour Maxime Daye (MR), président de l’Union des villes et communes de Wallonie, « la Région wallonne nous a fait confiance pendant la crise. C’est une belle reconnaissance pour l’autonomie communale. » - Olivier Polet.

Les communes et leurs bourgmestres sont en première ligne depuis le début de la crise. Ce sera encore le cas ce lundi avec la réouverture des commerces. « Le dialogue avec Comeos ou les associations locales de commerçants s’est bien déroulé. Cette étape a été préparée. Les pouvoirs locaux ont surtout cherché à ne pas pénaliser davantage les petites rues commerçantes et les magasins de proximité », résume Maxime Daye (MR), président de l’Union des villes et communes de Wallonie.

Maxime Daye est aussi bourgmestre de Braine-le-Comte, en Hainaut : « Sur le terrain, les bourgmestres sont les ambassadeurs des décisions prises à d’autres niveaux de pouvoir, dont le Conseil national de sécurité à propos des commerces. Nous devons être des pédagogues parce que ces décisions ne sont pas toujours simples à comprendre ou à appliquer. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct