Anne-Cécile Vandalem et Fabrice Murgia: «Des mesures pour la culture jusqu’à la fin du Covid-19»

Anne-Cécile Vandalem, metteuse en scène.
Anne-Cécile Vandalem, metteuse en scène. - Bruno Dalimonte

Après des semaines de silence assourdissant ponctué par une avalanche de cartes blanches et autres lettres ouvertes aux autorités de la part des divers secteurs de la culture, la machine s’est subitement emballée à la veille du déconfinement. D’abord, une carte blanche de Pierre-Yves Jeholet, ministre-président MR de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Puis un document de travail concocté avec les représentants du secteur et la ministre de la culture Bénédicte Linard, trop tôt dévoilé, donnant de faux espoirs à toute la profession. Ensuite, l’annonce d’une réunion de l’ensemble des ministres de la culture des trois communautés en présence des représentants des commissions communautaires et de plusieurs représentants du Fédéral (Politique scientifique, Emploi et économie, Finances), dont la Première ministre. Réunion dont la durée a été fixée à… une heure. Peu pour un rassemblement qui n’avait tout simplement jamais eu lieu, même avant la crise du Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct