L’urine, une ressource en or

Harold Lechat et Jean Jacobs trônent sur un des urinoirs faits maison
: de quoi recycler de l’urine pour en faire un puissant fertilisant agricole.
Harold Lechat et Jean Jacobs trônent sur un des urinoirs faits maison : de quoi recycler de l’urine pour en faire un puissant fertilisant agricole. - D.R.

Transformer un déchet en ressource : c’est la philosophie à la base du projet Peecycle que Jean Jacobs et Harold Lechat ont imaginé sur les bancs de l’Université. « On est copains depuis tout petit », sourit le premier, 28 ans et étudiant en sciences biomédicales à l’UCLouvain. A ses côtés : Harold, même âge, diplômé en marketing et actuellement en formation agricole dans une ferme en permaculture. Ces deux étudiants-entrepreneurs viennent de recevoir 5.000 euros de la Fondation pour les générations futures dans le but de développer leur start-up. « Au départ, un déclic au cours de mon mémoire », explique Jean. « J’étudiais le sujet des eaux usées et de la récupération du phosphate. Harold était alors avec moi en blocus. En discutant, nous avons réalisé l’immense potentiel, inexploité, de l’urine… au regard des millions de litres d’eau potable gaspillés par nos chasses d’eau. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct