Brésil: Jair Bolsonaro, le «climatosceptique» devenu «corona sceptique»

Brésil: Jair Bolsonaro, le «climatosceptique» devenu «corona sceptique»
REUTERS.

Le 5 mai dernier, Jair Bolsonaro s’est arrêté devant les grilles de son palais pour invectiver la presse qui l’attendait : « Fermez-la, ne posez aucune question, bande de scélérats et de menteurs. » Ce jour-là, le chef de l’Etat reproche à la presse d’avoir publié les accusations proférées par son ancien ministre de la Justice, l’ex-juge Sergio Moro, suite à sa démission le 24 avril dernier.

Moro avait en effet assuré qu’il quittait son poste pour s’opposer à la volonté du président de nommer des proches à la tête de la police fédérale, et être ainsi informé des enquêtes judiciaires concernant deux de ses fils. La gravité de l’accusation a obligé le procureur à ouvrir une enquête et la police fédérale à interroger l’ancien ministre, dont l’audition était bien sûr reprise par toute la presse le lendemain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct