«The Artist», enchanteur, drôle, sensoriel

«The Artist», enchanteur, drôle, sensoriel

Quand le film de Michel Hazanavicius est projeté à Cannes en 2011, en compétition, on comprend très vite qu’on assiste à quelque chose hors du commun, à une proposition cinématographique originale, audacieuse. Le film est muet et en noir et blanc. On l’imagine d’emblée au palmarès. Il vaudra effectivement à Jean Dujardin le Prix d’interprétation masculine. Mais Cannes n’est que le début d’une aventure incroyable qui va conduire l’équipe jusqu’aux Oscars. The Artist, c’est plus de 12 millions d’entrées à travers le monde et 53 prix dont 6 Césars, 3 Golden Globes, la « Palm dog » pour le chien Uggy et 5 Oscars, dont ceux du meilleur film et du meilleur acteur, faisant de Jean Dujardin le premier acteur français à recevoir cette statuette. The Artist enchante, est drôle et sensoriel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct