Crise sanitaire: 180.000 «chômeurs temporaires» risquent d’être licenciés

Gouverneur de la Banque nationale, Pierre Wunsch copréside l’Economic Risk Management Group (ERMG).
Gouverneur de la Banque nationale, Pierre Wunsch copréside l’Economic Risk Management Group (ERMG). - BELGA.

La possibilité pour les entreprises de recourir au chômage temporaire a largement permis d’amortir l’impact des mesures de confinement – et donc de la chute de l’activité économique – sur l’emploi. En mars, selon les estimations de l’Onem, notre pays comptait en effet 900.000 chômeurs temporaires, qui, s’ils perçoivent une indemnité de l’État, restent occupés par leur entreprise. La mesure, qui court jusqu’à la fin du mois de juin, pèsera lourd dans le déficit public cette année – comptez : 5 milliards d’euros. Surtout : il sera sans doute nécessaire de la prolonger.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct