Déconfinement: «Les mesures de sécurité seront prêtes mais le retour à l’école risque fort d’être anxiogène»

Pour les sociologues, ce retour en classe sera à ce point historique qu’il devra bénéficier d’une véritable reconnaissance institutionnelle par son inscription dans les programmes scolaires.
Pour les sociologues, ce retour en classe sera à ce point historique qu’il devra bénéficier d’une véritable reconnaissance institutionnelle par son inscription dans les programmes scolaires. - Jean François Ottonello.

J moins 6 pour le retour à l’école… Certes, une part des enfants concernés retrouvera la classe le cœur léger : dans une enquête de l’ASBL La Besace (ci-dessous) huit sur dix assurent que l’école leur manque. Par contre, une autre ira probablement l’estomac noué : la même enquête indique qu’un jeune sur trois se sent triste et qu’un sur quatre navigue entre peur et incertitude.

Quoi qu’il en soit, environ 15 % des enfants en âge d’obligation scolaire sont invités à rejoindre leur établissement à partir de lundi. Pour reprendre les livres à la page où ils les ont laissés le 6 mars dernier ? Mi-avril, 123 universitaires spécialisés en sciences humaines mettaient notamment en garde contre cette tentation : « Des dispositifs d’accompagnement psychologique, individuels et collectifs, devront être mis en place afin que l’école soit aussi un lieu d’écoute et de parole sur les manières dont le confinement a été vécu, notamment émotionnellement ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct