«On est aujourd’hui davantage protégés et on est devenus plus réactifs»

L’histoire se répète-t-elle ? Comme en 2015, le Standard vient de perdre de nombreux éléments actifs au sein de son équipe U15, l’une de ses meilleures générations avec les U13 et U18, et n’a rien pu faire, plus globalement, pour empêcher plusieurs de ses jeunes d’opter pour La Gantoise ou encore Genk dont la politique de recrutement très agressive ne plaît guère en bord de Meuse. « Il s’agit principalement de joueurs qu’on ne gardait pas ou qui n’auraient pas fait l’objet de nos projets prioritaires s’ils étaient restés », tempère Pierre Locht, qui regrette quand même les départs de Cédric Nuozzi pour Genk et surtout de Thomas Mukendi pour Bruges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct