Déconfinement du commerce: rien n’est encore gagné, ou si peu

Fort heureusement, le retour des clients dans les artères commerçantes, comme la rue Neuve à Bruxelles, s’est déroulé dans le calme.
Fort heureusement, le retour des clients dans les artères commerçantes, comme la rue Neuve à Bruxelles, s’est déroulé dans le calme. - Photo News.

Des files interminables devant de grandes enseignes de la mode, de l’ameublement ou encore de l’équipement sportif. Telles sont les images prises aux quatre coins du pays qui ont le plus marqué les esprits en ce lundi de réouverture des magasins non alimentaires. Ainsi, chez Ikea à Anderlecht, des clients se sont massés devant les portes dès 7 h 30 du matin pour avoir la certitude de pouvoir entrer. Idem, à 8 h, chez Decathlon. On a assisté à une scène similaire rue Neuve. Peu après 9 h, une longue file s’étendait déjà le long des façades pour accéder au Primark. « Je suis venue très tôt car j’espérais éviter la cohue. C’est raté », rigole Sarah, qui a dû patienter une vingtaine de minutes pour pouvoir démarrer ses emplettes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct